Adieu croix du Sud

Voila, le moment du départ est arrive. Fini de traîner sur le ponton d’Hout Bay.

Ça fait plus d’un mois que je suis à Cape Town, plus exactement dans une petite baie à côté, nommée Hout Bay.

Pierre, mon voisin de ponton m’a aide a faire l’avitaillement, simplifié, puisque je suis tout seul jusqu’à La Rochelle…

Lundi 25 mars, 11ème jour de mer 1400 milles parcourus, encore 500 milles pour atterrir sur Sainte Hélène.
La brise a été molle, et parfaitement dans le dos … çà donne pas des vitesses folles.
La première nuit a été éprouvante; a 100 milles de Cape Town, je me suis retrouvé au milieu d’une flottille de pêche avec un vent frisant la pétole dure ..
Heureusement, miracle de l AIS et discussion en VHF avec les pêcheurs avec qui j’avais sympathisé a Hout Bay !

Vendredi 29 mars Sainte Hélène…. ouf j’arrive juste avant le Brexit ! pas de problèmes avec les autorités , je peux débarquer !
Visite de Longwood , émouvant d’être sur les traces de l’empereur, et dans de meilleures conditions car si tout se passe bien, je fais le chemin inverse vers l’île d’Aix …
Diner sur Cypraea, Bernard a vu quelque chose bouger sur la plage, l’a ramassé, c’est délicieux !!
PHOTO BERNARD

Vendredi 5 avril départ de sainte Hélène. Route nord – nord ouest je vais essayer de passer le pot aux noirs du côté de la côte africaine.

Mercredi 9 avril
Latitude 2°35′ sud , si le vent se maintient je devrai passer la ligne demain … j’ai croisé un bateau de 40 mètres, à moins d’un mille sur l’arrière, apparemment plein de pêcheurs chinois.

Lundi 15 avril
Latitude 5°14 Nord , 80 milles de Monrovia, çà pétole dur depuis 4 jours !! J’espère retrouver du vent d’ici demain …

NOVATEK CAMERA

Samedi 20 avril

Latitude 10°25, je passe l’archipel des Bijagos, juste au sud de de la guinée Bissau.
J’ai passé Conakry avec beaucoup de nostalgie en reconnaissant les noms connus …

C’est le premier jour depuis l’équateur ou le vent me tombe pas ! Pour les candidats pour le passage de la ligne par la route africaine je recommande un bateau léger pouvant avancer avec des brises de moins de 5 noeuds réel et remontant bien au près, car en plus ces brises faibles sont dans le nez !! Ou alors un bon moteur et une grosse provision de gas oil.
Heureusement, Enjoy est le bateau parfait … léger et remontant au vent! Il me reste encore du gas oil dans la cuve!
Je met le cap sur Dakar que j’espère atteindre d’ici 4-5 jours

Mercredi 24 avril
Ile de Gorée en vue , Dakar n’est pas loin … adieu croix du sud

Atlantic ocean

18 January 2019

After a tiring two days, including a twelve-hour chicken bus ride trip from Kaapschehoop to Richards Bay Jacques welcomed me with dinner, together with an introduction to the French radio playing in the background.

Which, I learned soon enough, would be ever playing. In soft tones and melodies that transcript the ages’ harmonies. With very limited understanding of french, I would soon practise mocking the words of the hosts.

Soon two couples from neighbouring boats joined us onboard for a night. I had the pleasure of meeting Jana and Martin who lived on Per Linde as well as Damien and Delfina from NEANT. They shared their stories of sailing and discovery and with Beethoven’s Juilliard String Quartet we started exploring the music of the ages; from classical harmonies, rock and roll and even some French rap songs.

It goes without saying, “Qui n’avance pas, recule.” certainly does not apply to these beautiful people. No, they leap into adventure with heart and soul! To be able to share a fraction of our journeys with one another is a gift I will cherish evermore. They taught me, once more, to see with new eyes and listen with childlike curiosity.

St. Lucia Day-tripping

20 January 2019

Rio dos Médãos do Ouro — River of the Gold Dunes is what captain Fernão de Álvares Cabra men christened St. Lucia soon after their ship wrecked on the Transkei coast. On 13 December 1575, the day of the feast of Saint Lucy, Manuel Peresterello renamed the mouth area to Santa Lucia. In the mouth of the Tugela tourists gather to witness the hippos that roam the waters of the Tugela mouth.

We followed the KwaZulu-Natal’s forestry crossroads, with craters that threw the car from one side to the other. After two hours of holding fast to our seats and a disappointing halt at a so-called cheese farm, we search for some place to quench our thirst and silence our rumbling stomachs.

With ancient astoundment I stare at the dunes that stretch as far right and as far left as the naked eye allows one to see. It is by no chance that this coastline is often referred to as the Wild Coast!

Tell tales

21 – 25 January 2019

The day’s fieriness had us glowing, threatening to slow the motion of the day. Albeit! A braai had been hosted by Zululand yacht club, where one meets with the subtle idiosyncrasies of culture, language and tell tales of the seas.

Will we ever exhaust our need for exploring the dimensions of our understanding? For the ocean promises neither to return one safely to shore, nor not to swallow one to the very depths of this earth.

While the fires grew dim, voices arose and stories unfolded. Stories of wonder, of discovery that in its own turn had sparked – in each – a yearning desire to follow the winds and the tides to shores unknown. Sommige laat klink selfs, verlangende verhalle van voëlvrye vaart en gee erkenning aan hul verslawing aan daardie diep donker blou.

With everything prepared for the journey to Cape Town, we ready the last few things before departure. Die heersende atmosfeer vertolk spanende opwinding. For some, these docks had been home for over a month. Five boats had sailed from Richards Bay that late morning, heading to Cape Town.

Port Elizabeth to Cape Town

28 – 31 January 2019

In the mid hours of the morning we arrive in Port Elizabeth. Algoa Bay, meaning “to Goa” in Portuguese has a longstanding history, tracing back to 1488 when Bartolomeu Dias erected a cross on Kwaaihoek, followed by Vasco de Gama and later the British settlers in 1820.

The port is powdered in manganese dust and home to many fishing boats. In the early hours of the morning the fishermen would depart with swaying bright lights and chattering murmur growing more distant as their lights fade from sight. At a family owned restaurant, This Is Eat, we delight in curry fish and refresh with a cool ice cream.

We depart from Port Elizabeth towards Cape Town. With little wind we had to travel under motor from Cape of good hope and arrive in Hout Bay harbour. A pod of dolphins lead us into the channel, with gently swift movements they dance in the wake and in the streamline of the bow as they so often do. We have the pleasure of meeting some South African folk living on various vessels. They welcome us for drinks aboard and the stories and tell tales continue.

Many more words can be written about the sail I’ve had on Enjoy. With Jacques you are sure to ENJOY an interesting sail and stories of wild blue yonder.

Rikarda Elsa

Bye bye Tanzania

Une forêt d’annexes et tous les amis a bord pour fêter le départ de Tanzanie.
Rhum de madagascar avec local juice mangue ou canne a sucre  …. j’en connais quelques uns qui ont du mal a retrouver leur bateau!
Merci a tous les amis que je laisse ici.

Bonne fenêtre météo pour 3-4 jours ,vent est – nord-est, inhabituel pour la saison , mais qui va me permettre de descendre plein sud , direction le Mozambique. Un courant assez fort, 1 a 2 nœuds me ralentis, mais sous spi, ENJOY avance quand même bien.

Après 3 jours, j’atteins le Nord du Mozambique , et passe la nuit au mouillage sous l’Île Quifuqui. Lendemain matin, je parcours les derniers 10 milles pour faire mon entrée officiel au Mozambique, dans le port de Mocimboa da Praia. A peine l’ancre jetée, 3 militaires armes de kalashnikov arrivent avec une prame motorisée et montent a bord.
Va falloir négocier … et effectivement après une fouille minutieuse du bateau, palabres je transige la police maritime a 14 dollars . une boite de lait et une boite de biscuit.
Je descend a terre, direction le bureau d’immigration qui ne dois pas voir plus de 2 voiliers par an !

Heureusement c’est une chef, les femmes étant moins corruptibles que les hommes. j’obtiens mon visa de 30 jours au tarif officiel de 50 dollars plus les frais d’assistenzia 30 dollars.

Je retrouve ENJOY après quelques péripéties avec l’annexe, et me prépare, en mouillant une 2eme ancre, pour un gros coup de vent de sud qui arrive le lendemain.

Vendredi 26 octobre, après 3 jours de coup de vent avec des rafales a 40 nœuds, je retrouve un peu de calme et les vas et viens des bus de mer qui desservent les petites îles aux alentours.

Mardi 30 octobre, ça y est une bonne météo pour 3 jours devrait me permettre de rejoindre facilement Ilha Moçambique , environ 250 milles au Sud.

Ilha Mocambique – Jeudi 1er novembre
Arrivée rock and roll : au moment ou je démarre le moteur pour embouquer le chenal , le câble d’embrayage lâche ! je manœuvre a la voile avec 20 nœuds de vent,  pour rejoindre le mouillage.
Immédiatement le captain of port arrive dans une petite barque, rendez vous est pris pour le lendemain.

Beaucoup de charme pour cette ancienne capitale de la colonie portugaise. Rencontre avec des expatriés portugais et leurs amis mozambicais, et une expédition dans la mangrove .. des concurrents pour le swim walk de Sibylle?

petits chevaux ilha mocambique

ilha mocambique mangrove

Ilha Bazaruto – vendredi 9 novembre
Apres 4 jours de mer, arrivée a la nuit tombée dans la belle bahia de Bazaruto.

bazarutoLe 3eme jour a été un peu rude, grand voile a 3 ris et trinquette a 60 pct, mer dure et courte provoquée par un vent contre courant, le fameux courant du mozambique qui deviendra le courant des aiguilles plus au sud.

J’attend une bonne météo pour continuer la descente au sud …

Maputo – Ilha  Inhaca – Samedi 17 novembre

Apres 2 jours et demi , je viens mouiller sous le phare d’Ilha Inhaca, a l’entrée de Maputo. 

Coup de vent de sud annonce; le bateau roule , le mouillage est inconfortable mais les fonds sont d’excellentes tenues.

2 jours de ce régime, et je change de mouillage pour aller a terre chercher du gas oil. C’est sommaire, mais équipé de mes bidons, je repars avec 40 litres …

Nouveau coup de vent de sud, je rejoins le mouillage au pied du phare, pour une attente de 2 jours jusqu’à vendredi ou j’ai une bonne météo qui doit me permettre de rejoindre Richards Bay en 24 h.

Richards Bay –  samedi 24 novembre

Ça y est, je suis le long du quai au Tuzigazi small craft , j’ai acheté du billtong,  je vais me régaler ….

C’est bon de faire une pause après presque 2000 milles en solitaire ….

African Enjoy

Ça y est je deviens sédentaire.
Déjà 4 mois que je suis a Tanga, j’ai ma carte de membre du club.
Je me suis implique dans les activités du club: je donne les leçons de voiles aux jeunes , sur des optimists hors d’age. optimistPeut être mon futur équipage ? La vie ici s’écoule « pole pole » tranquille tranquille loin de la fureur touristique de Zanzibar.
20 mai , j’ai pris un billet d’avion pour un retour en France.  avionCela va faire presque 2 ans et demi que je ne suis pas revenu …
que c’est bon de manger une vraie baguette …eclade
et puis bien sur, retrouver picnic famillela famille , les amis.
Je suis revenu en août soit en plein hiver a Tanga. Le climat est merveilleux ,la température oscille de 25 degrés de petites averses pour rythmer le bleu du ciel, et puis toutes les pièces détaches ramenées environ 60 kilos a réinstaller …
J’ai démarré une nouvelle activité en association avec le commodore du yacht club
sailtz.com sunset3-tanzania
week end voile et plongée sur l’île de Pemba
Nous pouvons également proposer des séjours plus long. N’hésitez pas a faire circuler ce séjour de vacances autour de vous …
Ce week end , sortie sur le sandbank2 sand bank en face de Tanga …
sandbankVoila , la vie s’écoule paisiblement a Tanga, au nord de la Tanzanie.
A bientôt
Captain Jack

Tanzanie

depart23 décembre
Et voila, âpres 2 mois a bord, Jay va rejoindre sa famille en Pologne pour Noël … j’aurai aime en faire de même …
Messe de noël a Zanzibar city , je passe également la saint sylvestre a Zanzibar et découvre la totalité de l’île boutres2 casseroles concert clous girofle cybertele marche zanzibar zanzibar zanzibar manai bay resultats foot zanzibar mkoko zanzibar mrbean polonais ancres boutre:

Je reprend la mer pour rejoindre Tanga, au nord de la Tanzanie, pour retrouver un bon mouillage.
carenage jotunJe profite d’une grande marée, juste 3m50 de marnage, pour un carénage; quelle plaisir de voir Enjoy dans sa nouvelle robe.
Je fais la connaissance d’arthur et sa famille. Arthur m’invite a passer quelques jours dans sa ferme et occasion de trouver un peu de fraîcheur grâce a l’altitude de sa ferme 700 mètres !
land rover1 land rover2 ferme montagne

La ferme produit poivre, vanille et cardamone exporte ensuite en Europe avec un label bio.
poivre2poivre1

25 janvier
Sybille , une allemande installée en Tanzanie depuis 25 ans, fait découvrir a notre petite communauté excursion de voileux, une aventure véritablement originale: le parcours a la nage de la mangrove, en profitant du courant de marée.

30 janvier Soirée cinéma  a bord de ZIZI . le catamaran de Kim et Marc.cinema

Voila, j’attends patiemment la fin de la saison des cyclones pour reprendre la mer.
Bon vent a tous
Le Capitaine

Vers l’Afrique

Hello a tous,
5 novembre
Après la baignade avec les requins baleines, raie mantas et autres  … nous quittons Nossy Be avec notre nouveau safran pour majhunga, et l’Afrique du Sud.
Nous découvrons au passage Nossy Lava nossy lava prison, ancien bagne créé par les Français, et qui restera actif jusqu’en 1999. Un ancien détenu, devenu gardien de ce lieu fantomatique, nous fait la visite , juste dérangé par les mouettes protégeant leurs œufs.On monte ensuite jusqu’au phare,nossy lava - phare2 vestige des français,  fabrique en métropole, comme le phare Amedee en Nouvelle Calédonie, mais par contre, pas très opérationnel !
Nous stoppons ensuite dans la magnifique baie de Moramba moramba bay - makia une cinquantaine de milles au nord de Majhunga. Nous y retrouvons 3 bateaux , dont Vega, la famille marseillaise déjà rencontre a Nouméa, en attente d’une bonne météo pour traverser le canal du Mozambique vers moramba bay - oisesauBazaruto, puis Richards Bay.
Nous ne nous joindrons pas a eux, car le jeu trop important dans les bagues du safran, nous oblige a revenir sur Nossy Be.
Grosse déception, je ne serai pas de retour l’année prochaine en France, avec Enjoy.
Sur le retour vers Nossy Be, nous nous arrêtons dans la presqu’île Radama nossybe - coucher soleil, et remontant une rivière pour faire un repérage de trou a cyclone; progression lente dans la mangrove , avec les 2m20 de tirant d’eau , on est marée basse, on écrase quelques crabes !
Passage par la baie des russes, avent de revenir sur Nossy Be et mouillage a Cratere, le repère des voileux du coin.
Contre le mur,nossybe - carenage et un peu de résine pour un nouveau tube de jaumière.
29 novembre
Arrivée a Mayotte Mayotte - Dzaoudzi, après une trentaine d’heures de mer, et seulement 3 heures de moteur, malgré la faible brise. Nous ancrons devant l’ACHM Association ce Croisière Hauturière de Mayotte. Accueil très sympathique par les membres du club, dont au mois 1 sur 2 est enseignant … c’est la grande spécialité de Mayotte.dzaoudzy - bac
8 décembre
Mouillage dans la baie de Dar es Salam , et début desdar es salam - douane formalités
Je retrouve Michel qui habite en Tanzanie depuis 20 ans , et que je n’ai pas revu depuis bien longtemps; grand moment de retrouvailles, pas pour longtemps, il rentre en France pour les fêtes de fin d’annéedar es salam - lost in the ocean
Jay mon équiper depuis la Réunion, reprend l’avion le 23 son pays natal, la Pologne.
Tant pis, je mangerai tout seul le foie gras de Madagascar
Bon noël a tous
Le capitaine

Intensive sailing experience

It was sailing adventure !!

The first day after my arrival at 7am and all formalities we live La Reunion at 1400 and everything was perfect. equipageOn the second day the wind died so we set up spinnaker (asymmetric, very beautiful) 180m square meter. It fired up but after 2 hours we had to pull it out of the water because we lost at the very top of the mast. Takit out from the water was hard work. We managed somehow after 20 minutes fighting,when we checked if everything else is ok unfortunately spinnaker from the deck again slid and fell into the water. The next 20 minutes fighting. I have learned how to save the spinnaker out of the water 🙂 That evening, my watch was almost no wind and the rain so full pf fun with sails (well I was wet too). As soon as Jack entered on his 6h watch the wind immediately returned and to Madagaskar our speed was not lower than 7 knots. en merBeautiful sailing. We reached the northern top of the island after 4days of sailing.We avoid the big waves area on the south ow Madagaskar but still we hew big waves (4 waves, one after the other with a height of roughly 5m is impressive) just behind the stern Enjoy … beautiful and terrible at the same time. Now begins the best part of this story. In the Mozambique Channel on the way to Nosi Be on my watch in the night at 0000 at approximately 9 knots we HIT one of the rudder into something floating beneath the surface … in that area the water depth is almost 1500m. Jack who ran out on deck on hearing strange sounds and movement said that we will not burden the helm because he already had them slightly strained. We dropped the mainsail and start up the motor. When I walked under deck to check the course, 30 minutes after the impact I saw water on the floor … We had leak in the helm and started take water. In the aft bulkhead generation we already had water till my knee… luckily the engine is not stopped and we could use electric pumps. Jack toked care of pump the water out an I takeed care of jurry riging the leak. I used sponges and pillows to slightly diminished getting water into the vessel. We were able to after 14h motoring and pomping the water every 5-10 min from the bilges reach the port in Hell Ville.safran casseTo avoid the leak we lean the boat on one side and that solwed our leak problem.chantier2We decide to try fix everything in local shipyard. Every day after 30 min on scuter ride on wild roads we worked with resins with local boat builders.We rebuild the rudder with very god shape using very basic tools ;). It takes us 5 days to finish the work. boutreIn the main time I have nice trekking and piroga ride with local guide.I saw wild lemurs and pet cameleonChameleon and many other weird lizards and insect. We also make some tour around the island on ouer rented scooter. Nosibe island is the bigest zebutourist center of Madagascar but be side luxury Resorts owned by Italians made specially for Europeans the local peoples live basic cabane bambouslowly live. But all of them happy open and friendly. capitaine commerceWe have also small trip to Nosy Komba (next island)on motor with one rudder. Again we go for some trekking in forest on the hills. We spotted many lost in the bush small villages living from agriculture, mainly from cultivated cacao, ananas,banana,mango and fishing cola. On the island is one bigger village with street special for tourist full of local handy crafts. debarquementrequin baleine

Rodrigues as tu du cœur ?

13 août – Port Mathurin
Bizarre, les maisons sont grandes ouvertes , CASE avec de magnifiques tableaux accroches a l’extérieur … et les voleurs ???
Un petit tour chez le coiffeur, Augustin, COIFFEURarrivé à 20 ans, et qui n’a plus jamais quitte l’île.
Augustin , les habitants laissent leurs maisons grandes ouvertes ?
Gros rires… normal, ici c’est le paradis….
Bon, je repars avec ma nouvelle coupe et enfourche la moto MOTO pour le tour de l’île. GRAVIERSTROU ARGENT
 
 
 
 
RECIF
 
 
Que les animaux AGNEAU VACHEsont beaux le long de la route … de bons repas en perspective !
 
 
15 août
CONCERTGrande messe en plein air avec l’évêque de Rodrigues, Alain Harel qui officie, et les scouts au 15AOUTservice d’ordre. SAINTGABRIELPour cette fête de l’assomption il y en a pour tous les goûts
ASSOMPTION
 
 
 
 
 
20 août
Inspection des installations portuaires , ALBIONtout l’équipage de l’Albion sur son 31
 
 
27 août
Avec Sean, SEANnous mettons au point un hydrogenerateur avec mon éolienne qui n’a jamais fonctionné. On arrive a sortir 3 ampères en 12 volts à 5,5 nœuds.
 
 
9 septembre
Petites courses JOLI STORE avant de partir chez Joli Store, la boutique ou « yatou ». Allez les bleus, répète Laval le patron jovial !
Pres qu’un mois que je suis arrivé …. pour une escale de 2 jours !
Oui Rodrigues tu me fend le cœur !!!!
HOTESSE
 
 
 
Faites un tour de Rodrigues …
Choisissez un bus pour aller à Pointe coton, Camp pintade, cité patate, Baie du nord, Port sud est, riviére banane, saint francois, riviére coco ou encore Baladirou ….le choix ne manque pas

BUS all eyes on me

ALL EYES ON ME

BUS beauty of love

BEAUTY OF LOVE

BUS just for you

JUST FOR YOU

BUS king of kings

KING OF KINGS

BUS king of love

KING OF LOVE

BUS most wanted

MOST WANTED

BUS providence

PROVIDENCE

BUS populaire

POPULAIRE

BUS oiseau bleue

OISEAU BLEUE

BUS rayons du soleil

RAYONS DU SOLEIL

BUS roadstar

ROADSTAR

BUS rottweiler

ROTTWEILER

BUS the one love

THE ONE LOVE

BUS ultimate comfort

ULTIMATE COMFORT

BUS angel of the road

ANGEL OF THE ROAD

BUS air force

AIR FORCE

De Dili a Port Mathurin

Voila etant seul, je reprend le blog, laisse aux equipiers de passage …
Tout d’abord un grand salut et merci a tous mes amis du Pacifique, au Chili, Marquises, Tuamotus, Tahiti, Tonga, Nouvelle Zelande, Nouvelle Caledonie, Vanuatu.
Merci de m’avoir fait decouvrir sa richesse et sa diversite.
J’ai quitte votre ocean, prenez en soin, j’espere bien revenir!

14 juillet
J’ai mis le grand pavillon francais pour representer dignement la France au Timor Leste.
Le contact mikroletse fait avec les locaux dans un sabire portunol , mais l’influence du Portugal devient lointaine et seul des personnes un peu eduque vendeur et de plus de 50 ans parlent encore portugais , dans cette ex colonie, que les portugais ont quitte en 1975, et que l’ indonesie a vite revendique et envahi, avant d’accepter l’independance du pays en 2002 apres une guerre meurtriere , les indonesiens ayant detruit toutes les installations en partant …

Mon equipier australen mrbean , Simon, que j’ai surnomme Mr Bean, a quitte le bord hier, heureux de retrouver la terre , et moi de la serenite!
Je refais plein d’eau, aviatillement, un petit groupe electrogene, le principal m’ayant de nouveau lache, malgre la reparation faite au Tonga.

19 juillet
Voila, pare pour la traversee de l’ocean Indien, objectif l’ile Rodrigues, petit atoll a 300 milles dans l’est de l’ile Maurice.
Presque 4000 milles a parcourir en solitaire, pousse par des alizes plus ou moins forts.
GRAND LARGUE
29 juillet
J’ai croise un petit porte container allant probablement de Perth vers Singapour, mais ne repondant pas a mon appel VHF
Dommage, j’aurai bien aime avoir une situation meteo; depuis le depart, j’ai un vent arriere faible , qui m’enpeche de faire une bonne moyenne; entre 100 et 120 milles par jour en route direct, car je suis oblige de louvoyer vent arriere pour eviter des empannages intempestifs.LEVER SOLEIL
J’ai casse ma drisse de spi le 3eme jour, et aucune envie de grimper en tete de mat en remettre une autre. Le bateau roule dans une mer agitee, mais a 20 metres de haut cela fait des embardees de plusieurs metres !! Tant pis, je n’ai plus que le genois, et sans le spi, je perd au moins 2 noeuds, mais je gagne en tranquillite (demander a philippe, mon fils ce qu’il en pense!).

4 aout – 3eme semaine de mer
VAGUES2La je suis vraiement seul au milieu de l’ocean Indien … meme les oiseaux ont deserte cet ocean immense, seul les poissons volants m’accompagnent encore; pietre compagnie, ah juilletistes et aoutiens j’en suis a me demander si je ne vous envie pas a convoiter quelques metres carres de sable libre d’humains ! Tout cet ocean pour moi, surtout la nuit , plongee dans une immensite infinie, je me sens minuscule et vulnerable. VAGUES
Les iles cocos quelque part vers le Nord a plus de 1000 milles, les kerguelen vers le sud a plus de 2000 milles et vers l’ouest a quelques 1500 milles , Rodrigues, l’ile convoitee.
Le vent est leger mais me porte bien, j’espere etre a port Mathurin pour la procession du 15 aout.

10 aout – 4eme semaine de mer
COUCHER SOLEILA midi, plus que 370 milles de Port Mathurin !
Je viens de croiser un cargo qui est passe a moins 2 milles et mon AIS qui n’a pas sonne …mon antenne s’etait debranchee …
je le contacte a la VHF, il va sur Cuba .. je toucherai terre avant lui!

12 aout 2015
Atterrissage dans le lagon artificiel de Port Mathurin, apres 4100 milles parcourus en 24 jours et 10h , soit une moyenne de 7 noeuds.
Ah les odeurs de terre, je m’amarre au quai commercial, et je suis immediatement envahi pacifiquement dans une ambiance creole et en francais, par l’administration rodriguaise: sante, autorites du port , immigration ne manque plus que la douane.

PORT MATHURIN

Le mari de madame immigration revient 1h apres et me propose de me louer sa moto flambant neuf pour 16 euros par jour.

A suivre ….
El Capitan

Changing ocean

I am a new crew and i joined Jacques in Port Vila, Vanuatu, on 14th june. I met Jacques when he was in Napier, New Zealand. port vilaWe arranged to meet in Port Vila and sail the south east trade winds to New Guinea, Australia, Indonesia. So i could gain some blue water experiences.
In port Vila as part of my experience, this includes preparing the boat for a long journey such as fixing a second hand inflatable that Jacques bought in Noumea and other preparation jobs, all part of seamanship!
There were also some time needed liferaftto repair the liferaft which blew end on the trip from New Caledonia to Vanuatu so we did not leave port Vila until 21th june.
Jacques was also busy arranging with the locals from Tana island a project to get a transport together. If this can be achieved , the lives of the people will improve for the transport of the materials and local produces.
Anyway as all the boaties and locals in Port Vila are speaking french, i was feeling a little leftout so was keen to finally get sailing on 24th.
We sailed north, set spi the assymetric spinaker and found a beautiful bay calledbanan bay Banan Bay in Manikola island.
All the local childrenchildren came down to the beach to welcome us. Very special and WHATS more they all spoke english – fantastic. We were introduced to Jackjacks house who took us on a tour of his  garden which is the hill behind the village! Taro, local spinash, 60 cm beansand of course lot of coconuts! we could only see a 50w solar panel for the whole village so no electric lights . Jacks son, 10 years old, said he leaves for school at 6am and walk 2 hours to get there (and of course 2 hrs to get home). All the school children are very fit!
Jacks oldest son climbed a coconut tree in about 30 seconds. Anyway Jack and oldest son come back to the boat and we swapped some flour and sugar for some local produce. It was a wonderful jacks sonexperience. The next morning we sailed to Espiru Santo our vanuatu leaving port.
After further provisionning and clerances it was goodbye to Vanuatu with mixed feelings. goodbye vanuatu
29th june Vanuatu felt very safe (we saw no police the whole travel).
 
Sorry Simon i am unable to read your writing .. so just some pictures of the passage from Pacific Ocean to Indian Ocean, crossing Coral sea, Arafura sea , Timor sea and Banda sea
CARGO1 CARGO2 CARGO3 CARGO4 enmer2 en mer nuageoiseaupeche
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
We finally arrived 13th july pass the statuestatue of Jesus ( just like Rio !)
Dili … 19 days sailing.